les bananes en pyjama

Si nous avons eu des transgenres noirs en résille ou Sibeth Ndiaye en pyjama à l’Elysée ou bien encore Christophe Ruffin en maillot de foot à l’Assemblée, le Royaume-Uni n’est pas en reste avec le député travailliste Stella Creasy et son adorable bébé au Parlement. Si vous souhaitez que votre bébé reborn soit aussi réaliste que possible alors choisissez en un qui a notamment des veines apparentes de dessinés. S’il faut quelque chose en plus, la maternité vous donnera exactement ce dont votre bébé a besoin. Puis, sans une parole, elles échangèrent un salut dont l’irréprochable correction mondaine dissimulait une de ces férocités de choix comme il s’en rencontre, au Bengale, chez les tigres et en France chez les femmes de la bonne société. Je suppose que tout le monde connaît ces sortes de routes ; généralement elles vous ramènent à votre point de départ ; et s’il en va autrement, vous le regrettez, car dans le premier cas vous savez au moins où vous vous trouvez.

La députée travailliste a reçu de nombreux soutiens : la députée verte Caroline Lucas a dénoncé une règle « absurde » et souligné malicieusement que les bébés présents au Parlement sont en général « bien moins perturbateurs que nombre de députés braillards ». Au micro de Times Radio, Stella Creasy s’est « réjouie » des changements promis : « Ce n’est pas sorcier de comprendre pourquoi il n’y a pas beaucoup de parents de jeunes enfants, et encore moins de mères, au sein de notre classe politique. Pour mettre les futurs parents à l’abri d’éventuels oublis, il leur est conseillé de commencer à préparer la valise de maternité de la maman et du bébé dès le 7ème mois de grossesse, de manière à ce que tout soit prêt au plus tard 6 semaines avant l’accouchement. Oui mais les députés anglais n’ont pas de véritable congé maternité et à trois mois, un bébé est toujours mieux dans les bras de sa mère (ou son père)… Mais viendront bientôt, avec le droit de vote des immigrés, la discrimination positive, l’avènement de la laïcité inclusive ou l’abaissement de l’âge du droit de vote à 16 ans, des débats houleux entre députés barbus en qamis, voilés, adolescent(e)s, mères allaitantes et élus mâles déconstruits dans une assemblée paritaire islamo-écolo-LGBTQ-friendly résonnant d’invectives en wesh wesh, d’Allah Akbar, de cris et de rots de bébés dans la fumée du cannabis et les effluves de Pampers souillés.

D’accord mais une assemblée législative doit-elle sérieusement se transformer en crèche ? Et si, pour concilier tout le monde, on installait une crèche dans les locaux des assemblées nationales, des sénats et des parlements ? « Les parents qui sont payés une fraction de ce que vous gagnez paient pour la garde des enfants et jonglent avec les responsabilités pour pouvoir aller travailler. Face aux critiques, l’institution a promis ce mercredi 24 novembre de revoir ses règles imposées aux élus devenant parents. De nombreux parents regrettent ensuite. Mon père, très rude comme il convient à un homme, mais plus peut-être qu’il ne convient à un père, – je vous demande pardon de vous exprimer cette pensée ; ne croyez pas que je veuille manquer de respect, mais il faut que vous compreniez ; – ma mère, très tendre, mais occupée par ses devoirs de maîtresse de maison, d’une maison ancienne ; des domestiques stylés à la manière d’autrefois, mais presque tous indifférents à tout, sous l’appareil de la déférence ; des fermiers qui sont de simples entrepreneurs, qui n’ont rien de cet attachement pour le sol que vous devez croire, vous autres Français, une vertu très répandue dans nos domaines féodaux : tel a été le milieu de ma petite jeunesse.

« Apparemment je ne peux pas venir avec mon bébé de trois mois bien élevé et endormi lorsque je parle à la Chambre », a-t-elle tweeté. Venue au Parlement avec son bébé de trois mois, la députée britannique Stella Creasy a été rappelée à l’ordre. Stella Creasy elle-même, qui milite depuis longtemps pour une meilleure inclusion des mères en politique, était déjà venue accompagnée de son fils ou précédemment de sa fille. Elle était ainsi apparue à la Chambre des Communes fin septembre avec son nouveau-né pour réclamer que les mères soient soutenues plutôt que « réprimandées » lors de leur retour au Parlement. « Il semblerait que les mères ne doivent pas être vues ni entendues dans la mère de tous les Parlements. Quel élément du visage peut être épaté, camus ou aquilin ? Apparu sur les podiums il y a plusieurs saisons, cet art de vivre rapidement adopté par les stars commence à se démocratiser. Si vous faites vos études, cet emploi à temps partiel vous laisse suffisamment de temps libre pour potasser vos cours, vous détendre et garder le contact avec vos amis.