pyjama angels

Alors plutôt que de passer inaperçu lors des fêtes, venez en pyjama licorne et montrez à quel point vous êtes fun. Si tu aimes en plus les chats noirs, la combinaison pyjama chat noir est totalement ce qu’il te faut. Je regrettai d’autant plus son départ que tandis que je faisais remarquer à Albertine combien son amie avait été froide avec moi, et rapprochais en moi-même cette difficulté qu’Albertine semblait avoir à me lier avec ses amies de l’hostilité contre laquelle, pour exaucer mon souhait, paraissait s’être le premier jour heurté Elstir, passèrent des jeunes filles que je saluai, les demoiselles d’Ambresac, auxquelles Albertine dit aussi bonjour. Du reste, Albertine qui avait fait un peu de peinture sans avoir d’ailleurs, elle l’avouait, aucune « disposition », éprouvait une grande admiration pour Elstir, et grâce à ce qu’il lui avait dit et montré, s’y connaissait en tableaux d’une façon qui contrastait fort avec son enthousiasme pour Cavalleria Rusticana. Tenez Madame Elstir, voilà une femme élégante. Il y a une petite erreur. Tandis que pour les toilettes, avertie par un instinct de coquette et peut-être par un regret de jeune fille pauvre qui goûte avec plus de désintéressement, de délicatesse, chez les riches, ce dont elle ne pourra se parer elle-même, elle sut me parler très bien des raffinements d’Elstir, si difficile qu’il trouvait toute femme mal habillée, et que mettant tout un monde dans une proportion, dans une nuance, il faisait faire pour sa femme à des prix fous des ombrelles, des chapeaux, des manteaux qu’il avait appris à Albertine à trouver charmants et qu’une personne sans goût n’eût pas plus remarqués que je n’avais fait.

À 5 heures, invariablement, Meyer arrivait à son journal, contigu à son appartement, et s’occupait avec son secrétaire de rédaction, Foucher, Mazereau ou un autre, puis recevait les visiteurs et visiteuses dans son cabinet en rotonde, « éminemment parisien », dont les fenêtres donnent sur le boulevard. Né de la volonté de Jeanine Blachère de proposer un vêtement adapté à la vraie vie, le pyjama naissance mixte entourera de tendresse le nouveau-né peu importe le sexe, et lui procurera la sécurité dont il a besoin lors de ses tous premiers jours. Ils pouvaient signifier mœurs faciles, mais aussi gaieté un peu bête d’une jeune fille sémillante mais ayant un fond d’honnêteté. Le jouvenceau répond quelque peu éffarouché. » Les robes de Mme Elstir passaient inaperçues aux yeux de quelqu’un qui n’avait pas le goût sûr et sobre des choses de la toilette. Le goût de la peinture avait presque rattrapé celui de la toilette et de toutes les formes de l’élégance, mais n’avait pas été suivi par le goût de la musique qui restait fort en arrière. Il joue divinement. Vous n’avez pas été entendre Cavalleria Rusticana ?

Puis me souvenant de la tempe enflammée je me demandais si Albertine n’appréciait pas davantage une gentillesse qu’elle saurait être désintéressée. Pour accentuer le côté dégaine de l’ensemble, le décaler et lui apporter une touche de modernité, les sœurs Zimmermann ont alors porté leur dévolu sur des sneakers à bandes bicolores très street. Le dentiste est un brave homme, je lui aurais fait bonjour pour faire rager le maître de danse, mais je ne pouvais pas parce qu’il y a avec eux M. de Sainte-Croix, le conseiller général, un homme d’une très bonne famille qui s’est mis du côté des républicains, pour de l’argent ; aucune personne propre ne le salue plus. Lorsqu’un étudiant s’est fait disqualifier au cours d’un combat pour quelque léger mouvement instinctif interdit par leur code, il lui faut pour recouvrer son honneur provoquer les meilleurs duellistes de son Korps. Il errait ainsi pendant des heures d’un pas qui rythmait son humeur du moment. Mathias Malzieu fait preuve d’une force sans faille, d’un moral d’acier. Son amie avait des yeux extraordinairement clairs, comme est dans un appartement à l’ombre l’entrée, par la porte ouverte, d’une chambre où donnent le soleil et le reflet verdâtre de la mer illuminée.

Vous me direz que le mari de ma tante est dans le gouvernement. Ma tante est ma tante. Sa lecture est bouleversante et incroyablement galvanisante : elle nous rappelle la valeur de la vie et nous donne l’envie d’en profiter davantage, de dire à nos proches combien ils nous sont précieux. Il donne un concert ce soir, mais nous ne pouvons pas y aller parce que ça a lieu dans la salle de la Mairie. Elles sont très gentilles mais tellement bien élevées qu’on ne les laisse pas aller au Casino, surtout à cause de nous, parce que nous avons trop mauvais genre. Celle-ci savait très bien qui elles étaient. Elles vous plaisent ? À leur âge elles sont mises plus prétentieusement que des femmes âgées qui savent s’habiller. C’est qu’en réalité, bien que cela ne se vît guère encore, elle était très intelligente et dans les choses qu’elle disait, la bêtise n’était pas sienne, mais celle de son milieu et de son âge.